lundi 3 octobre 2016

Au trait…




















Portraits tout en couleur





Le voyage continue

La gare de Beaune est toujours en travaux. Le train s'arrête au bout, tout au bout du quai.
Il fait chaud, il pleut et pas d''abri pour les voyageurs.





Aujourd'hui, elle est seule. D'habitude, elle retrouve ses deux autres copines.
A travers la conversation, je devine qu'elles sont à l'école d'infirmière de Beaune.




Mon petit moment de bonheur… Deux messieurs en pleine discussion nostalgique.
C'est comme cela que j'ai appris que celui que je dessinais avait été intronisé dans sa jeunesse
à la Confrerie des Poulardiers de Bresse.




Une femme amoureuse… Sur le quai de la gare de Dijon, son compagnon la regarde partir.
Une séparation difficile. Temps, distance, absence ?




Il est juste en face de moi, au "salon" comme disent les habitués (la disposition des banquettes évoque cette pièce).
Plongé dans sa lecture, il dégage une certaine sérénité et un calme inné.